Phrase d’accroche ou comment tirer la substantifique moelle du profil qui vient de nous séduire.

Le but de cet article est de mettre en lumière les différents moyens de prendre contact avec la personne sur laquelle on vient de s’arrêter. La phase d’accroche est probablement la phase la plus critique et la moins évidente de la séduction sur le net. En effet, les femmes y sont énormément sollicités et très souvent de manière abrupte, sans grande recherche, variations autour de « salut, j’aimerai bien faire ta connaissance ». De plus, un simple clic suffit pour éconduire les importuns, pas même besoin d’inventer une fausse excuse du style « ah non, désolée, je garde le sac de ma copine ». Il est donc indispensable de marquer tout de suite les esprits et de frapper un grand coup dés la première phrase. Et pour ça, le meilleur moyen reste l’un de ceux qui est le moins utilisé : lire les profils et s’en servir pour rebondir.

Le message d’accroche facile: les points communs

Bien évidemment, le moyen le plus évident pour attirer l’attention de quelqu’un, c’est de lui parler de quelque chose qu’il/elle aime bien. Si vous avez une passion commune avec la candidate choisie, servez-vous en ! Attention cependant, nous parlons bien de PASSION commune. Avoir lu « Croc Blanc » le mois dernier ne constitue pas une passion commune avec une nana amoureuse du grand Nord Américain et qui en est à son 17e voyage au Klondike. De la même manière, vous n’avez pas de passion commune avec la vice-championne départementale de concours complet si vous n’avez pas monté depuis 1987… même si vous aimez beaucoup, beaucoup les chevaux. Pour résumer, c’est là la voie la plus facile pour aborder un(e) inconnu(e) sur un site de rencontre, mais à condition d’avoir les moyens de ses ambitions. Ne jouez cette carte que si vous avez des as en mains.

Attention également sur un point : prenez garde à ne pas tomber dans le piège de la monomanie. Si vos discussions se limitent à cette passion commune, cela risque de vous lasser rapidement, ainsi que la demoiselle.

Un placement sûr : l’humour

Femme qui rit…. etc… C’est bien connu, les femmes sont très sensibles à l’humour lorsqu’il est utilisé à bon escient. Exit donc l’humour gras et les blagues carambar. En revanche, si le profil de la demoiselle est écrit sur un ton humoristique, n’hésitez surtout pas à suivre son mouvement. Par exemple, un profil qui n’affiche qu’une seule photo représentant un chien avec des lunettes. Difficile dans ces conditions de féliciter la jeune femme sur sa beauté et son charme (d’autant que c’est quelque chose qu’il ne faut pas faire de toute façon). Une phrase d’accroche possible, serait : « jolies lunettes… elles s’accordent très bien avec ta coiffure »… ou encore : « ton coiffeur est japonais, non ? ».

Un détail important sur l’humour, c’est qu’il doit être le plus spontané possible. Si quelque chose vous fait sourire à la lecture du profil, cherchez (pas trop longtemps) une réplique. Mais si ce n’est pas le cas, c’est que l’humour n’est sans doute pas la meilleure approche pour ce profil. S’il y a un doute, imaginez-vous en face à face, dans un café…. Si vous trouvez, à 21h15, un bon mot pour répondre à sa boutade de 20h32, il y a de bonnes chances que vous la gardiez pour vous, non ? Faites de même pour vos discussions par messagerie. Si vous trouvez, dans les embouteillages du soir, la réplique à un trait d’humour lu en arrivant au bureau le matin, laissez tomber ! C’est trop tard pour que ce soit efficace.

Voltige à haut-risque : la vanne

Corolaire de l’humour mais qu’il m’a semblé préférable de traiter à part, l’accroche par une vanne est un exercice à haut-risque. En effet, c’est un peu un pari option tout ou rien. Certaines femmes peuvent très bien réagir tandis que d’autres peuvent très mal le prendre. L’annonce est, bien entendu, l’indice principal. Mais attention, ce n’est pas forcément parce que le profil que vous contactez a l’air ouverte et pleine d’humour spirituel qu’il/elle appréciera les piques qui la ciblent directement. De ce point de vue, il n’y a pas de règle. Il faut le « sentir »…. Use the force, Luke…
Attention également au « dumping syndrom », c’est-à-dire à ne pas aller trop loin. Le jeu de la vanne est souvent une escalade. Il faut savoir quand y mettre un terme. N’oubliez pas, par exemple, que beaucoup de femmes ont au moins un complexe lié à leur physique. Et même si ce complexe n’est souvent pas justifié, prenez garde à ne pas appuyer sur le mauvais bouton car rien ne le distingue des autres.

Dernier élément, et pas des moindres, à prendre en compte avant de se lancer dans la spirale de la vanne, c’est votre propre tolérance. Avez-vous suffisamment de confiance en vous et de capacité d’auto-dérision pour pouvoir tout encaisser ? Car la demoiselle aussi peut se laisser emporter par l’escalade et aller trop loin. Si cette situation se présente, il faut être capable de recadrer le débat, de manière légère et humoristique, sans le prendre mal. Si vous n’êtes pas certain de pouvoir le faire, ne jetez pas la première pierre.

Elle et personne d’autre.

Pour conclure, un élément à toujours garder à l’esprit en écrivant le tout premier message d’accroche : il doit être écrit pour elle, et pour personne d’autre. En lisant votre message, il doit lui paraitre évident que ce n’est pas une phrase d’accroche que vous copiez-collez à chaque nouvelle prise de contact. Elle doit si dire « ah ben au moins lui, il a lu mon profil ! ». Elle vous a séduit, c’est elle que vous voulez donc c’est à ELLE que vous écrivez ! Et pas à « une nana sur sitederencontre.com ».

Voilà l’essentiel est dit. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes accroches et de belles rencontres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *